Actualités des livres     
 

Le temps des pollens, guide de l’allergie aux plantes

   
Auteur : Dr Michel Miguéres, Corinne Brossard & Laurence Ladevie
Editeur : Privat
Date de dépôt : décembre 2008

En 1873, le médecin britannique Charles H. Blackly, lui même allergique, a démontré que le pollen des graminées était à l’origine du fameux rhume des foins. Les allergies respiratoires sont en effet causées par les pollens, mais aussi par les acariens et les phanères des animaux. Les plantes les plus en cause sont les graminées, les bouleaux et les peupliers, mais elles sont loin d’être les seules responsables de troubles se traduisant par des crises d’asthme, des nez bouchés ou au contraire qui coulent, des éternuements, des démangeaisons (yeux, nez, gorge) rendant la vie impossible à près de 30 % de la population française. Le nombre de victimes s’est en effet multiplié par 4 ou 5 au cours des trente dernières années. C’est pourquoi, le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) est en vielle permanente afin de signaler régionalement les périodes et zones à risque. L'allergie respiratoire est aujourd'hui reconnue comme un vrai problème de santé publique. Elle est même classée au quatrième rang mondial des pathologies et de ce fait concerne pleinement le grand public, pour qui ce guide pratique a été imaginé. Dans cette optique, il est volontairement clair et précis. Il est dû au docteur Michel Miguéres, pneumologue et allergologue, rattaché des hôpitaux, membre de la Société française d'allergologie, à Corinne Brossard et à Laurence Ladevie, travaillant toutes deux depuis des années dans l'industrie pharmaceutique et particulièrement impliquées dans le domaine de l'allergie respiratoire. Ce « fléau des temps modernes » est d’abord traité sur les thèmes de ses origines et de ses causes puis les pollens sont développés sous l’angle botanique, celui de leurs modes de transport, des saisons, sans oublier la notion de « pollution verte » (concentration excessive de grains de pollens allergisants dans l’atmosphère). La pollution et les changements climatiques sont responsables par ailleurs du nombre croissant de cas d'allergies aux plantes. Le diagnostic de l'allergie pollinique est décelé à travers les symptômes et les examens. Il est rappelé qu'une « allergie croisée » se produit pour certaines personnes déjà sensibilisées à un allergène, lorsqu’un premier contact avec un nouvel allergène auquel elles étaient jusqu’alors insensibles entraîne à son tour une nouvelle allergie. Ensuite, les solutions thérapeutiques sont précisées comme l’éviction allergénique, les traitements médicamenteux et la désensibilisation.

Après ces considérations d’ordre scientifique, la deuxième partie se présente sous la forme d’un herbier à l’usage du patient allergique, illustré par plus de quarante photographies en couleurs. Il débute par un calendrier de pollinisation allant de janvier à octobre. Il décline ensuite les espèces allergisantes sous forme de fiches d'identité. Chaque plante est présentée sur deux pages avec à droite une photographie du végétal sur pied et à gauche la fiche précisant l’indice allergénique indiqué pour la France de 1 à 5 (du plus faible au plus fort), les périodes de pollinisation, l’habitat, le feuillage, la taille maximale, la durée de vie et les particularités (allergies croisées possibles, spécificités locales, les croyances), sans oublier une photographie de la feuille facilitant la reconnaissance du végétal considéré. Sont évidement décrits les arbres classiques sources d’allergies comme les bouleaux, peupliers, platanes et saules, mais ces fiches concernent aussi les aulnes, charmes, châtaigniers, chênes, cyprès, frênes, hêtres, noisetiers et oliviers. Parmi les herbes, les plantes détaillées sont l’ambroisie, l’armoise, le chénopode, les graminées céréalières, les graminées fourragères, la pariétaire et le plantain.

La dernière partie est consacrée à l’allergique et à son environnement et tente de donner une réponse à la question « Peut-on jardiner quand on est allergique ? ». En effet, en raison de la diversité des espèces végétales, un allergique peut disposer d’un jardin mais pour cela, il doit suivre quelques préconisations : éviter le gazon, oublier certaines familles de plantes comme les bétulacées ou les fagacées et suivre les choix de plantes proposées, d’autant plus que les auteurs donnent quelques listes pour créer un jardin qu’il soit sauvage, aromatique, à l’ombre ou bien potager. De la même façon, des indications sont données pour les plantes d'intérieur, pourtant réputées peu allergisantes, néanmoins il conviendrait d’éviter Ficus benjamina, Tradescantia et cactées. Un point est fait également sur les plantes dites « dépolluantes », tellement en vogue à l’heure actuelle mais pouvant créer quelques gênes comme azalées, chrysanthèmes ou chlorophytum sans oublier quelques fleurs coupées ou séchées. Les risques sont donc partout que ce soit dans la rue, les jardins publics, les jardins privés ou même dans les intérieurs. C’est pourquoi un habile chapitre s’intéresse au voyage. En effet, un petit dictionnaire est rédigé à l’usage du voyageur allergique sous forme d’un tableau reprenant donc les vocabulaires botanique et médical en quatre langues (français, anglais, allemand et espagnol). En bonus, sont reproduites des cartes européennes de pollinisation pour l’aulne, le bouleau, le cyprès, le frêne, l’olivier, le platane, l’ambroisie, l’armoise et les graminées. Des informations pratiques terminent ce chapitre avec la « journée française de l’allergie » se déroulant chaque année au début du printemps et des sites Internet utiles. Enfin, un lexique depuis « A » comme acariens jusqu’à « V » comme vivace, en passant par des termes comme anthère ou cupule, permet de se familiariser avec le vocabulaire des allergies.

Ce guide complet dresse ainsi au fil des pages un bilan des connaissances, un état descriptif des plantes les plus sujettes à déclencher des allergies et propose des solutions pour les allergiques amateurs de plantes avec celles à éviter et au contraire celles sur lesquelles ils peuvent se reposer.

Pour poursuivre cette découverte sur les pollens, il peut être utile de se reporter à la lecture du livre « Le guide des allergies aux pollens, identifier, prévenir, guérir » du docteur Pierrick Hordé, également référencé sur ce site.



© Conservatoire des Jardins et Paysages / avril 2010

 
128 pages - 17.00 €
     
   
   
   
 
   
 
w