Actualités des livres     
 

Montreuil patrimoine horticole

   
Auteur : Arlette Auduc
Photographies - Illustrations : Jean-Bernard Vialles
Editeur : Inventaire général (ADAGP), Victor Stanne, collection « Itinéraires du patrimoine »
Date de dépôt : 2003

En décembre 2003, les huit hectares et demi des murs à pêches de Montreuil-sous-Bois ont été classés au titre des sites et paysages par le Ministère de l’environnement. Au XIXe siècle, ils se sont étendus sur 500 hectares sur les 900 que compte la commune, marquant ainsi de façon incroyable le parcellaire de cette ville de Seine-Saint-Denis. Ils ont peu à peu disparu sous la pression de l'urbanisation. Aujourd'hui, les activités agricoles, viticoles et maraîchères qui firent la célébrité de Montreuil-sous-Bois ne sont parfois qu'un lointain souvenir même si le lycée horticole a une réelle renommée. En 1992, un petit musée de l'horticulture montreuilloise a même été aménagé dans ses locaux. Ce livre présente l'histoire de cette horticulture avec ses traces dans l'urbanisme (passages, maisons d'horticulteurs...), ses méthodes (outils, principes de palissage...) ou variétés de pêches (‘Grosse noire de Montreuil’, ‘Grosse mignonne ordinaire’, ‘Bellegarde’, ‘Madeleine de Courson’...), habituées des tables des grandes cours européennes. Quel est le principe de ces murs à la valeur patrimoniale démontrée dans les études de Michel Corajoud, « grand prix de l'urbanisme 2003 » ? Il est simple : l'enduit en plâtre qui les recouvre emmagasine la chaleur le jour et la restitue la nuit. Une coupe d'un mur montre sa composition de pierres à gypse, de plâtre et de plâtras. En effet, l'exploitation des carrières de gypse de la ville et ses fabriques de plâtre ont permis la réalisation de ces fameux murs à pêches avec une matière première locale. Sur ces murs, les pêchers étaient palissés « à la loque ». Cette bande d'étoffe en laine maintenant la branche sans la blesser est maintenue par un clou enfoncé dans un os de mouton faisant office de cheville dans le mur. Les arbres étaient palissés en éventail selon la « forme à la Montreuil ». Des noguets (paniers ovales en osier) aux machines à brosser les pêches, en passant par les vignettes « tatouées » sur les pêches, Arlette Auduc présente tout le savoir-faire des horticulteurs montreuillois, permettant ainsi de découvrir cette ville de banlieue avec un regard différent. Dans le rabat de la couverture de ce guide, figure le plan de Montreuil-sous-Bois sur lequel sont repérées les traces du patrimoine horticole subsistant. Cette lecture est utile avant d'aller visiter le site (impasse Gobétue, le dimanche de 10 h 30 à 12 h 30).

Ce fascicule de la collection « Itinéraires du patrimoine » date de 1999 et a fait l’objet d’une première réimpression en 2003, aujourd’hui épuisée, mais toujours présente au sein du coffret « Patrimoines de Montreuil » (16 €) qui comprend en plus les volumes de deux autres itinéraires du patrimoine : « Montreuil, patrimoine industriel » et « Montreuil, patrimoine de l’Entre-deux-guerres ». Il démontre combien ces murs sont une trace essentielle du patrimoine horticole non seulement montreuillois, mais aussi national. C’est avec cette prise de conscience que l’association Montreuil environnement milite pour la préservation du témoignage de pratiques horticoles d’exception que constituent ces clos de murs à pêches dans l’espoir de pouvoir y créer un pôle de tourisme agricole et culturel dans des parcelles cultivées, en partenariat avec la Région, les arboriculteurs franciliens et les organismes œuvrant dans les domaines culturel, pédagogique, patrimonial et environnemental. Ainsi, une campagne de soutien à ce projet agricole a été lancée avec l’édition d’un jeu de cartes postales militantes destinées à être signées et symboliquement postées aux différents élus décideurs locaux afin d’influencer le processus décisionnel sur l’avenir du site.

Montreuil-sous-Bois est aussi une ville réputée pour son lycée horticole dont l’enseignement et la démarche sont développés au sein d’un film de TerreTv, visible en cliquant simplement sur le visuel dans la marge à droite.



© Conservatoire des Jardins et Paysages / avril 2010

 
40 pages - 5.00 €

Visionnez la vidéo

(double clic pour le plein écran,
clic droit sur la vidéo pour les options supplémentaires)



Les métiers de l'horticulture et du paysage
Terre TV
     
   
   
   
 
   
 
w