Actualités des livres     
 

Belles demeures en Riviera, agenda 2010

   
Auteur : Didier Gayraud
Editeur : Gilletta / Nice-matin
Date de dépôt : aot 2009

D’abord tournées vers les cartes postales, les éditions Gilletta sont créées en 1880 par l’un des premiers photographes professionnels, le Niçois Jean Gileta (il retire en effet un « l » à son nom pour signer ses clichés). Il parcourt la Côte d'Azur et l'arrière-pays niçois pour photographier les villes d'eaux, les montagnes savoyardes, les monuments, les paysages, les scènes de la vie quotidienne, les grands chantiers... Il fonde donc cette maison avec l’aide de ses frères Joseph et François, puis de ses neveux Louis et Emile. Le fonds photographique qu’il laisse à sa mort (1933) est toujours de grande renommée. Depuis 1968, l'activité est diversifiée avec l'édition de livres orientés prioritairement vers la photographie et le patrimoine régional. Depuis 2000, ces éditions rejoignent le groupe de presse Nice-Matin.

Pour 2010, elles proposent un agenda avec des reproductions de photographies noir et blanc sur le thème des demeures de la Riviera. Il s’agit d’une déclinaison du livre « Belles demeures en Riviera 1835-1930 » (2005) de Didier Gayraud, passionné d'histoire locale et collectionneur de photos anciennes depuis de nombreuses années. Les textes et photographies de cet agenda en sont donc issus. Ainsi, une photographie en noir et blanc sur la page de gauche fait face à celle de droite qui est consacrée à une semaine entière. Ces clichés montrent la richesse et la diversité architecturales des grandes villas de la Côte d’Azur. Parmi celles-ci figurent notamment la villa Eilenroc à Antibes (Alpes-Maritimes), le Val Rahmeh, jardin botanique exotique* à Menton (Alpes-Maritimes), le domaine Valrose* à Nice (Alpes-Maritimes), le château de la Napoule* à Mandelieu (Alpes-Maritimes), la villa grecque Kérylos à Beaulieu-sur-Mer (Alpes-Maritimes) et la maison de Renoir aux Collettes à Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes). Bien d’autres sites d’exception sont à apprécier au fil des semaines. En fin d’ouvrage, des pages de notes permettent notamment de faire des commentaires sur les villas toujours existantes, partie intégrante du patrimoine de la Riviera. Cet agenda incite réellement à partir au cours de 2010 à la rencontre de ces villas in situ dont certaines sont ouvertes au public et ont même des jardins des plus intéressants.

* Plus d’informations

Pour en savoir davantage sur les jardins cités dans cette notice, il suffit d’un simple clic sur les liens suivants :

Val Rahmeh, jardin botanique exotique

Parc du domaine Valrose

Jardins du château de la Napoule



Conservatoire des Jardins et Paysages / octobre 2009

 
128 pages - 15.00 €
     
   
   
   
 
   
 
w