Actualités des livres     
 

Agenda de l'amateur de roses 2010

   
Auteur : Raymonde Branger
Editeur : Philippe Rey
Date de dépôt : mai 2009

Raymonde Branger a déjà édité cet « Agenda de l’amateur de roses » en 2002, en 2005 et en 2008. Cette nouvelle édition 2010 permet une fois encore de découvrir la rose en qualité de fleur, mais aussi sa place dans notre civilisation et notamment au sein des arts. Les travaux au jardin concernant les rosiers (plantation, culture, taille, entretien) sont aussi exposés mois par mois sous la forme du calendrier de l’amateur de roses. Il comprend des rubriques selon différentes actions : prévoir les plantations, soigner et entretenir, tailler, multiplier et récolter. Ensuite, chaque semaine est illustrée sur la page de gauche par une photographie de rose avec des variétés à l’honneur comme ‘Baronne de Rothschild’, ‘Eddy Mitchell’, ‘Jardins de Bagatelle’, ‘Ladurée’ ®, ‘William Christie’ A droite, la semaine est accompagnée d’une citation en rapport avec les roses, due à des personnalités telles que Colette, Stéphane Mallarmé, Groucho Marx, Marcel Proust, Rainer Maria Rilke, Pierre de Ronsard, Paul Verlaine Ainsi, Victor Hugo prétendait « Je regarde une rose et je suis apaisé ». Deux rubriques sont à signaler, « L’art & la manière » et « Florilège d’astuces », prodiguant différents conseils par types de rosiers. Des photographies égayent les pages fourmillant de petites informations, anecdotes, recettes de cuisine sucrées (confiture de roses, glace à la rose, kir de Noël). Ainsi des gravures et tableaux argumentent les pages. Comme tout agenda pratique, il dispose de pages hebdomadaires à remplir au jour le jour pour les prises de notes et rendez-vous. Les fêtes sont mentionnées avec, pour cause, écrite en couleur rose, la fête du lundi 23 août : la « Sainte-Rose de Lima ». L’iconographie, outre des photographies, valorise les arts décoratifs (tableaux, vaisselle, bijoux, livres, gravures).

Cet agenda a aussi la particularité d'être complété de listes de rosiéristes et de roseraies en Europe. Les roseraies les plus célèbres sont celles du Thabor* à Rennes (Ille-et-Vilaine), du parc de la Beaujoire* à Nantes (Loire-Atlantique), du parc floral de la Source* à Orléans (Loiret), du parc de la Tête d’or* à Lyon (Rhône), du parc de Bagatelle* (Paris), du parc de la Malmaison* à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), la roseraie d'André Eve* à Pithiviers (Loiret) et bien sûr la roseraie départementale du Val-de-Marne* à L’Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne). A considérer non pas comme une roseraie mais comme un jardin de roses, La Bonne Maison* à La Mulatière (Rhône) fait aussi partie de cette sélection. D’autres roseraies sont un peu moins connues, mais méritent tout autant des visites comme l’Eden médiéval du château du Colombier* à Mondalazac (Aveyron), le courtil des Senteurs à Quévert (Côtes d’Armor), les jardins du manoir d’Eyrignac* à Salignac (Dordogne), les Chemins de la Rose* à Doué-la-Fontaine (Maine-et-Loire), le jardin botanique du Montet* à Villers-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle). D’autres encore sont mentionnées comme la roseraie de la Cour de Commer (Mayenne), celle de Saverne (Bas-Rhin), celle du parc du château du Lude* (Sarthe), la roseraie Saint-Nicolas à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), celle du parc floral de Paris*, les Roses de Normandie à Beaumont-le-Hareng (Seine-Maritime), sans oublier les jardins de Valloires* à Argoules (Somme), le parc floral-la Roseraie à Poitiers (Vienne) ni le jardin des « Rosiers »* à La Puye (Vienne). A l’étranger, la sélection a retenu la roseraie du Palmengarten à Francfort (Allemagne) et celle des jardins botaniques royaux de Kew (Angleterre).

Dans les dernières pages de l’agenda, la plantation et la taille d’un rosier sont décrites grâce à des photographies prises à chaque étape de ces opérations. De bonnes adresses terminent cet ouvrage. C'est donc un cadeau idéal de fin d'année pour le plaisir des yeux de tout amateur de roses. Qu’elle soit parfumée ou pas, la rose sera présente au fil des semaines de 2010, une manière bien agréable pour aller voir si la rose...

* Plus d’informations

Pour en savoir davantage sur les jardins cités dans cette notice, il suffit d’un simple clic sur les liens suivants :

Le Thabor

Parc de la Beaujoire

Parc floral de la Source

Parc de la Tête d’or

Parc de Bagatelle

Parc de la Malmaison

Roseraie d'André Eve

Roseraie départementale du Val-de-Marne

La Bonne Maison

Eden médiéval du château du Colombier

Jardins du manoir d’Eyrignac

Les Chemins de la Rose

Jardin botanique du Montet

Parc du château du Lude

Parc floral de Paris

Jardins de Valloires

Jardin des « Rosiers »



Conservatoire des Jardins et Paysages / octobre 2009

 
144 pages - 14.00 €
     
   
   
   
 
   
 
w