Biblio (certains titres référencés peuvent être épuisés en librairie)     
 

Semper Augustus

   
Auteur : Olivier Bleys
Editeur : Folio n° 4795
Date de dépôt : octobre 2008

Au milieu du XVIIe siècle, la « tulipomanie », folie spéculative pour les bulbes de tulipes s’étant emparée des Européens, et notamment du peuple hollandais, pouvait en l'espace d'une vente aux enchères faire autant la fortune d’un homme que causer sa ruine. Cette période de l’histoire horticole est donc propice à l’inspiration littéraire, comme ce fut déjà le cas avec Alexandre Dumas avec « La tulipe noire » (1850). Plus récemment, en 2007 Olivier Bleys écrit « Semper Augustus » alors paru aux éditions Gallimard, roman désormais disponible en édition de poche. Il raconte donc l’histoire dans les Provinces unies, c’est-à-dire les Pays-Bas, au cours des années 1630, de Wilhem. Son père, Cornelis Van Deruick, marchand de tissus veuf décide de quitter ses enfants et son pays, pour chercher fortune en Amérique. C’est donc en qualité d’aîné qu’il a la garde de ses deux surs et de son frère, mais sous la protection d'un puissant notable de la ville, Paulus van Bereysten, un redouté négociant de fleurs. Tel est le point de départ de ce récit aux descriptions saisissantes révélant avec justesse le monde cynique et implacable dans lequel va évoluer cette famille qui n'était pas prête à vivre de tels événements, où les nantis asservissent les faibles. Ce plaidoyer contre l'injustice sociale se déroule donc parmi les tulipes, et surtout la plus recherchée d’entre elle, la ‘Semper Augustus’, une tulipe Rembrandt blanche flammée de rouge sang dont la valeur pouvait atteindre celle de deux maisons.



© Conservatoire des Jardins et Paysages / novembre 2008

 
400 pages - 7.00 €
     
   
   
   
 
   
 
w