Biblio (certains titres référencés peuvent être épuisés en librairie)     
 

Jardins publics & parcs de la Seine-Saint-Denis

   
Auteur : Dominique Lenclud
Photographies - Illustrations : Hervé Guillaume
Editeur : Le Lou du Lac éditeurs
Date de dépôt : mai 2008

Dans l'esprit collectif, la première image de la Seine-Saint-Denis n'est a priori pas celle d'un territoire fleuri, mais plutôt urbanisé et industriel. Pourtant celui-ci détient depuis 1993, le trophée du département fleuri et fait même partie du réseau « Natura 2000 », preuve que la nature regagne du terrain sur la ville. Les nombreux parcs départementaux sont une des preuves de cette reconquête sur le tissu urbain. La collection « Paysages et jardins » des éditions Le Lou du Lac, imaginée avec Mathieu Battais et Anne Schirm, tous deux du Conseil National des Villes et Villages Fleuris, est de rendre hommage à la France inventive et passionnée dans le domaine de la végétalisation. Avec ce livre, ils montrent combien dans un département, professionnels et amateurs, collectivités et particuliers, participent à ce fleurissement, améliorant ainsi l’image de la France y compris aux yeux des touristes. Aujourd'hui, 38 des 40 communes de Seine-Saint-Denis sont inscrites au concours des Villes et Villages Fleuris. Après « Jardins publics & jardins privés en Côtes d’Armor » et « Paysages & jardins des Landes », ce troisième volume est donc consacré au département de la Seine-Saint-Denis comportant trois villes « 4 fleurs » (Aulnay-sous-Bois, Gagny et Livry-Gargan). Le duo composé de l’auteur Dominique Lenclud, spécialisée dans les jardins, et du photographe Hervé Guillaume, est pour la troisième fois l’observateur de cette mise en œuvre d’un fleurissement départemental. Grâce à cette collaboration, le lecteur devient un visiteur privilégié de jardins au charme particulier. Derrière les célèbres panneaux d’entrée d’agglomération « Villes et Villages Fleuris » distinguant d’une, deux, trois ou quatre fleurs voire d’un prix spécial, l’ouvrage permet d’apprécier l’environnement des Séquano-Dionysiens et notamment le fleurissement faisant preuve d’originalité et de créativité à l’instar des massifs avec personnages en boîtes de conserve et arrosoir, des animaux réalisés en pots de fleurs, ou encore du village de Noël à Gagny…

Les 14 parcs départementaux et forêts de la Seine-Saint-Denis ont rejoint le réseau européen « Natura 2000 ». Par ailleurs, le concept de « biodiversité urbaine » développé par le département constitue un outil scientifique primordial pour la Seine-Saint-Denis. Assurément, ces démarches prouvent une qualité environnementale reconnue et des actions volontaires. Bien au-delà de simples créations contemporaines, le paysage des parcs départementaux est agrémenté de lacs, marais et prairies fleuries. Cet ouvrage le retranscrit fidèlement car il commence par une présentation des principaux parmi ceux-ci. Accueillant 2 millions de visiteurs par an et s’étendant sur 420 hectares, le parc départemental de la Courneuve* est dû aux paysagistes Albert Audias puis Alain Provost et Gilbert Samel. Il se compose d’une succession de lacs, cascades et ruisseaux. Sa gestion actuelle favorise la biodiversité. Néanmoins, il comporte des secteurs plus artificiels à l’instar du jardin de tulipes et de dahlias, de la vallée des fleurs et de la roseraie. Il sert de cadre à des fêtes et à des actions favorisant l'éducation à l'environnement. D'une superficie de 200 hectares, le parc départemental du Sausset à Aulnay-sous-Bois et Villepinte est l'œuvre de Claire et Michel Corajoud. Il est caractérisé par un univers bocager, rappelant le passé des plantes utilitaires cultivées en Ile-de-France : orge, seigle, blé, maïs... Il comporte aussi des prairies fleuries, un labyrinthe, un vignoble, un rucher et un marais artificiel devenu une véritable niche écologique puisque la bécassine des marais y vient chaque hiver. Quant à son jardin des Amériques, il est dédié aux arbres et vivaces du continent américain. Près des tours jumelles des Mercuriales, se trouve à cheval sur les territoires de Bagnolet et Montreuil-sous-Bois, le parc Jean Moulin - Les Guilands, dû aux paysagistes Christine et Michel Péna, qui y ont créé une large pelouse réunissant deux parcs auparavant séparés par une rue. En son cœur, s'élève une sculpture de Jean-Robert Ipoustéguy symbolisant la liberté, la légalité et la fraternité. Valeurs importantes ici puisqu'un comité d'acteurs-citoyens est né sur ce parc et que des jardins familiaux en font partie intégrante. Le parc départemental de la Haute Ile à Neuilly-sur-Marne est le plus récent des parcs départementaux. D'une superficie de 6,5 hectares, son but est de reconstituer des milieux humides dans toute leur diversité. Des vaches Highlands et des moutons solognots sont là dans le cadre de la mise en place d'une gestion pastorale. Le parc de l'Ile Saint-Denis rend hommage aux impressionnistes au sein d'une promenade grâce à des cadres en fer géants créant des tableaux vivants au fil des saisons.

Montreuil-sous-Bois est une ville dont l'histoire est liée à l'horticulture comme en témoigne le jardin du lycée d'horticulture et du paysage et le jardin-école, créé en 1921. C'est aussi une ville de traditions et de savoir-faire à l'exemple des murs à pêches et du marquage des fruits. Le parc national forestier de la Poudrerie de Sevran à Vaujours conserve son passé historique dans ses bâtiments et son tracé, mais il est aujourd’hui aussi le lieu des canards, des hérons, des orchidées pourpres, des ruches, des randonneurs et des jardins familiaux.

Dans ce livre, une part belle est laissée aux jardins ouverts au public dont les conditions d’accès sont listées en fin d’ouvrage. Outre les parcs départementaux, sont ainsi présentés à Aulnay-sous-Bois, ville réputée pour son patrimoine arboré et trois fleurissements par an, le parc Robert Ballanger (le plus étendu) et la roseraie Honoré Daumier* remaniée depuis 2005. A Livry-Gargan, est mis à l’honneur le parc Lefèvre d’une superficie de 10 hectares et à Gagny, le parc forestier du Bois de l'Etoile, aménagé sur d’anciennes carrières, avec un arboretum à vocation pédagogique, est à apprécier.

Parmi les villes dévoilées au fil des pages avec leurs services espaces verts, leurs habitants et leurs promeneurs, se remarquent notamment Aulnay-sous-Bois, Gagny, Livry-Gargan et Montreuil-sous-Bois. Car les hommes et femmes en charge de ces décors sont des passionnés comme le montrent quelques entretiens et portraits tels ceux du professeur Jacques Moret du Muséum National d'Histoire Naturelle expliquant la démarche du réseau européen « Natura 2000 » et de Jean Téoli, collectionneur de dahlias à Montreuil-sous-Bois. Au-delà des interventions individuelles, il y a des démarches collectives comme une entreprise d'insertion chargée de l'entretien des berges de Seine à Epinay-sur-Seine et à l'Ile Saint-Denis suivant des pratiques écologiques ou encore une association à Aubervilliers réunissant artistes et jardiniers notamment dans le cadre de l’opération « Imaginaire et jardin ». D’autres hommes vivent et se détendent au sein de jardins familiaux et de cités-jardins. Les belles photographies d’Hervé Guillaume retranscrivent une flore riche et diversifiée : asters, coquelicots, épilobes, gauras, grandes berces du Caucase, onagres, pérovskias, Rosa rugosa… Le monde animal participe aussi au décor départemental avec notamment des cygnes, des vaches, des chevaux de trait ou encore des poneys. La Seine-Saint-Denis comporte des paysages variés avec vignes, forêts (dont celle de Bondy, la plus fréquentée en Ile-de-France), les canaux de l'Ourcq et Saint-Denis, sans oublier les terres agricoles. Dans les dernières pages, afin d’apprécier la Seine-Saint-Denis végétale, une double page est consacrée aux parcs, jardins, associations, animations et rendez-vous avec les adresses, dates et coordonnées téléphoniques et Internet. Aucun doute, ce département francilien mérite pleinement son trophée de « département fleuri ».

* Plus d’informations

Pour en savoir davantage sur les jardins cités dans cette notice, il suffit d’un simple clic sur les liens suivants :

Parc départemental de la Courneuve

Roseraie Honoré Daumier



© Conservatoire des Jardins et Paysages / août 2008

 
142 pages - 25.00 €
     
   
   
   
 
   
 
w