Biblio (certains titres référencés peuvent être épuisés en librairie)     
 

Dans l’univers du… Douanier Rousseau

   
Auteur : Sophie Comte-Surcin & Caroline Justin
Editeur : Belem, collection « Carré d’art »
Date de dépôt : avril 2006

Dans le dessein d’initier les enfants à partir de 9 ans à l’art, la collection « Carré d’art » permet de découvrir l’univers d’un artiste tout en leur inculquant des bases artistiques. A partir de reproductions de toiles célèbres, les enfants perçoivent le style d’un artiste. Chaque nouveau titre est généré par l’actualité des grandes expositions nationales. Ce volume est ainsi consacré à Henri Rousseau (1844-1910), dit le « Douanier », à l’occasion de la remarquable exposition « Le Douanier Rousseau, jungles à Paris » s'étant tenue du 15 mars au 19 juin 2006 dans le cadre du Grand Palais (Paris). Les œuvres choisies sont des toiles comme « La promenade dans la forêt » (vers 1886), « Surpris ! » (1891), « La guerre » (1894), « Joyeux farceurs » (1906) et « Vue du pont de Sèvres » (1908). L’histoire du peintre est détaillée tant sur le plan personnel qu’artistique. Quelques œuvres emblématiques de son travail, comme « Moi-même, portrait-paysage » (1890) ou « Bouquet de fleurs » (1909), illustrent le propos. Un article est consacré à l’exposition du Grand Palais, mettant en avant la série des « grandes jungles » et les sources d’inspiration comme ses visites à la ménagerie et au jardin d'hiver du jardin des Plantes* (Paris) qui l’ont inspiré autant dans son travail sur la faune que sur la flore. Sa célèbre œuvre, « Le rêve » (1910), en est un des plus colorés et vibrants exemples. Le livre s’attache aussi à mettre en valeur le travail des peintres contemporains de Rousseau comme Paul Signac, Pablo Picasso, Odilon Redon ou Robert Delaunay. Pour parfaire la découverte du peintre, les principaux musées où sont visibles certaines de ces œuvres sont référencés ainsi que les sites Internet lui étant consacrés. Un utile « lexiqu’art » depuis « A » comme Guillaume Apollinaire jusqu’à « S » comme symbolisme, facilite la compréhension du parcours du Douanier et de son travail. En fin d’ouvrage, le jeu prend le pas sur la découverte avec des exercices d’observation et de peinture, mais aussi un questionnaire avec réponses à choix multiple. Pour mieux comprendre le travail d’Henri Rousseau et en particulier celui des « jungles » inspirées par la végétation exotique qu'il voyait dans les serres de Paris, il est utile de se reporter dans cette même rubrique Internet aux ouvrages suivants : « Le Douanier Rousseau naïf ou moderne ? » d’Isabelle Cahn, « Le Douanier Rousseau, jungles à Paris » sous la direction de Christopher Green et Frances Morris, « Le Douanier Rousseau, paysages », « Le petit Rousseau » de Catherine de Duve, « Le Douanier Rousseau, un livre tunnel » de Joan Sommers, « Le Douanier Rousseau, coloriages », « Le Douanier Rousseau, jungles à Paris, album de l'exposition » de Catherine Guillot, « Le petit journal des grandes expositions n° 390 : Le Douanier Rousseau, jungles à Paris » de Claire Frèches-Thory et Vincent Gille, « Le Douanier Rousseau » de Roger Shattuck et Michel Hoog, « Le Douanier Rousseau, le petit livre de la jungle » de Claire Frèches-Thory, « Le Douanier Rousseau, jungles à Paris » sous la direction de publication d’Alain Metternich, « Une fleur, un caillou » de France Alessi, « Dossier de l'art n° 128 : Les jungles du Douanier Rousseau au Grand Palais » sous la direction de publication de Jeanne Faton-Boyancé et « Le Douanier Rousseau, les chemins de l’imaginaire » de Doris Kutschbuch.

* Plus d’informations

Pour en savoir davantage sur le jardin cité dans cette notice, il suffit d’un simple clic sur le lien suivant :

Jardin des Plantes



© Conservatoire des Jardins et Paysages / février 2007

 
48 pages - 17.00 €
     
   
   
   
 
   
 
w