Biblio (certains titres référencés peuvent être épuisés en librairie)     
 

Isabelle de France et l’abbaye de Longchamp

   
Auteur : Gabrielle Joudiou
Editeur : Editions franciscaines
Date de dépôt : 2006

Le promeneur peut remarquer au sein du parc de Bagatelle* (Paris) contre la glacière du comte d'Artois, les ruines artificielles de l'abbaye de Longchamp, hélas en très mauvais état. Si ce sont en fait des ruines rapportées dans un dessein décoratif, les pierres les constituant sont réellement issues de cette abbaye. Mais que sait-on à propos de celle-ci ? Le 11 juin 2006 ont été célébrés à la fois le cinquantenaire de la pose de la première pierre de l'église Saint-Louis-Bienheureuse-Isabelle à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) et le 750e anniversaire de l'abbaye édifiée dans la forêt de Rouvray, plus connu de nos jours sous le nom de bois de Boulogne* (Paris). A cette occasion, un petit fascicule dédié à Isabelle de France, sur de Saint-Louis, fondatrice de l'abbaye de Longchamp en 1256, est dû à la passionnante historienne Gabrielle Joudiou, notamment spécialiste de l'architecte Pierre Contant d'Ivry (1698-1777) et auteur de « La folie de M. de Sainte-James, une demeure, un jardin pittoresque » (2001). Elle retrace ici à partir de documents d'archives l'histoire d'Isabelle de France, de son abbaye due à l'architecte Pierre de Montreuil (comme la Sainte-Chapelle de Paris) et de sa communauté au rayonnement important. Cette histoire est illustrée par des reproductions de gravures, de tableaux, de vitraux, de statues et des photographies comme celle du moulin du XIIIe siècle, aujourd'hui intégré dans l'enceinte de l'hippodrome de Longchamp (Paris) et celle du colombier du XVIIe siècle transformé en tour crénelée au XIXe siècle. Afin de mieux comprendre où se trouvait l'ancien site de l'abbaye royale, complètement rasée en 1794, Gabrielle Joudiou donne les indications nécessaires à sa localisation dans le bois de Boulogne d'aujourd'hui. Un autre chapitre est spécifiquement dédié à l'église Saint-Louis-Bienheureuse-Isabelle édifiée en 1956 sur une parcelle de l'ancien parterre du parc du château de Madrid. Au fil de l'histoire, apparaissent des grands noms du paysage comme Louis-Sulpice Varé, Gabriel Davioud, Jean-Pierre Barillet-Deschamps et Jean-Claude Nicolas Forestier. Cet historique permet de mieux comprendre l'histoire de Bagatelle et celle du bois de Boulogne jusqu'à nos jours avec la Fondation WWF France et l'équipe de Yann Arthus-Bertrand obtenant en 2004 la concession du domaine de Longchamp pour créer un exemple écologique du développement durable en laissant se rétablir sur place la flore spontanée francilienne. Pour ceux souhaitant en savoir davantage sur le parc de Bagatelle il est recommandé de lire « Les jardins de Bagatelle à Paris, histoire et secrets » de Richard Khaitzine, également présenté dans cette même rubrique Internet.

* Plus d’informations

Pour en savoir davantage sur les jardins cités dans cette notice, il suffit d’un simple clic sur les liens suivants :

Parc de Bagatelle

Bois de Boulogne



© Conservatoire des Jardins et Paysages / décembre 2006

 
48 pages - 10.00 €
     
   
   
   
 
   
 
w