Biblio (certains titres référencés peuvent être épuisés en librairie)     
 

L’art et l’histoire du bois, bâtiments privés et publics du monde entier

   
Auteur : Will Pryce
Editeur : Citadelles & Mazenod
Date de dépôt : octobre 2005

En 2004 paraissait « L’art et l’histoire de la brique, bâtiments privés et publics du monde entier » de James W. P. Campbell rappelant la prépondérance de ce matériau dans l'architecture mondiale. Dans cette même collection et avec la même intention paraît cet ouvrage important sur un autre matériau très utilisé : le bois. Il est signé par Will Pryce, auteur des photographies du précédent livre sur la brique. Cet architecte et photographe dresse un hymne aux constructions en bois, matériau culturel, écologique, esthétique et aux coloris variés. Il est utilisé dans ses tons naturels, mais aussi peint, lasuré, vernis Cette bible est un véritable recueil des chefs-d'uvre de la construction en bois à travers le monde autant pour les monuments publics que pour les maisons privées ayant conduit le photographe jusqu’à la fameuse Cité interdite à Pékin (Chine), l’ancien palais impérial aujourd’hui devenu musée. De manière autant artistique que technique, ce livre montre combien des charpentiers et des menuisiers se sont exprimés avec talent, ingéniosité et goût. Le bois est un matériau ancien mais novateur dans ses utilisations, même si des constructions contemporaines en font plus que jamais un élément novateur et respectueux de cette démarche nommée le développement durable. Les colombages des maisons médiévales comme à Amiens (Somme) ou à Angers (Maine-et-Loire) montrent combien le bois peut définir un style et créer une inimitable ambiance grâce à ses qualités esthétiques. Ce tour du monde artistique et technique passant par l'Extrême orient, l'Europe du Nord, l'Europe occidentale, l'Europe orientale, les Etats-Unis, l'Asie du Sud-Est et l'Australie en convaincra les lecteurs : clochers, bulbes, meru (tombeaux en forme de pagode), yali ottomans (villas de plaisance situées au bord de la mer), moulins à vent, les « dames fardées » [maisons aux couleurs vives de San Francisco (Etats-Unis)] voire des cabines de bain sur les plages. Un glossaire permet de retrouver plus facilement dans un vocabulaire spécifique depuis « A » comme « arbalétrier » (pièce de bois oblique) jusqu’à « V » comme « volige ». Quelques jardins sont mis à l’honneur grâce aux bâtiments les ornant et notamment en Asie avec le Pavillon d’or dans le jardin du Kinkaku-ji à Kyôto (Japon). Outre toutes ces constructions traditionnelles, le bois a aussi de l’avenir dans l’architecture contemporaine à l’instar du Centre culturel Jean Marie Tjibaou (1993-1998) à Nouméa (Nouvelle-Calédonie). En effet, l’architecte génois Renzo Piano a habillé les structures aux formes curvilignes qu’il a dessinées avec des lattis d’iroko, prenant une couleur argentée avec l’âge. Ce livre passionnera les architectes, les paysagistes et tous les créateurs et convaincra que le bois est un incomparable matériau ayant donné à l’histoire de l’architecture quelques-uns de ses plus beaux bâtiments, toujours harmonieusement intégrés au paysage.

© Conservatoire des Jardins et Paysages / novembre 2006

 
320 pages - 89.00 €
     
   
   
   
 
   
 
w